Recevez 100 points dès votre inscription en incarnant un TEMPIUS ou un ANDROÏDE !

Partagez|

Andronelle L. Malïus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: Andronelle L. Malïus Jeu 18 Sep 2014 - 0:41

avatar
Invité
IDENTITE
NOM : Malïus
PRENOM : Andronelle Lilith
SURNOM : Lil
ÂGE : 19 ans.
DATE DE NAISSANCE : 24 février 2981
ORIENTATION SEXUELLE : Pansexuelle
CLASSE : Chimère
STATUT : Sain
RANG/METIER : Sans métier
GROUPE SANGUIN  : B+
ARMES  : Ses griffes et ses crocs.

RESUME HISTOIRE



Ce n'était ni le paradis ni l'enfer. J'étais nourrie et logée, super non ? Certes, il y avait quelques désavantages à être une personne génétiquement modifiée pour tuer, enfermée sans être libre de ses mouvements. Cependant, tout était relatif... lorsque je voyais les créatures que l'on devait abattre, je me disais que j'en avais quand même, de la chance !
Je ne connaissais pratiquement rien de l’extérieur, ce n'était qu'un monde rempli de sang et de souffrance. Paris me paraissait tellement sombre, ville condamnée à être rongée de l’intérieur par ses citoyens affamés de chair humaine. Mon sort me paraissait préférable à celui des habitants de l'ancienne ville lumière, coincés dans une guerre contre des créatures à visages humains. Je ne leur enviais pas leur liberté, loin de là. Je ne connaissais du monde que ce que je pouvais voir lors de nos sorties à chasser l'ennemi. Ce monde-là n'était pas beau, j'étais aveugle et personne ne voulait me montrer la vérité. Notre condition d’expérience scientifique me paraissait justifiée, rien ne me laissait penser que nous méritions mieux, ni même que nous pouvions vivre pour autre chose que ce que nous faisions depuis si longtemps.

Lorsque je repense à cette époque, je ne peux jamais m'empêcher de rire. Que j'étais crédule ! J'avais peur de ce que je ne connaissais pas, ne voulant pas réfléchir de moi-même, c'était effrayant de chercher à connaître la vérité donc je préférais suivre les ordres sans penser à ce qu'il y avait dehors.
La personne qui m'a sorti de cet état d'esprit s'appelait ZI-63, c'était une chimère elle aussi. Son corps était constellé de taches noires et elle possédait deux oreilles arrondies sur le sommet de son crâne. Cette demoiselle ne pensait qu'à partir. Elle nous en parlait souvent, de cette envie de liberté. « Là-bas, on peut vivre comme on veut » répétait-elle inlassablement. Beaucoup de monde la connaissait, autant chez les chimères que chez nos bourreaux. Le jour où elle décida de passer à l'action et de sortir, elle n'en parla qu'à très peu de personnes. J'étais surprise, je n'aurais jamais pensé qu'elle puisse vraiment passer à l'action.
Elle avait entendu parler de certaines rumeurs : nous n'avions plus lieu d'être, l'armée allait devoir nous abattre. Je n'y croyais pas un mot. La naïve que j'étais pensait qu'ils avaient trop besoin de nos services pour pouvoir nous tuer. La suite des événements démontra qu'elle avait raison et que j'avais tort. Heureusement pour nous, la vivacité d'esprit de ZI-63 nous permit de partir avant que les choses ne se corsent. Elle me proposa de les suivre, me promettant une nouvelle vision du monde à découvrir. J'acceptais. C'est ainsi que notre évasion nous amena dans un bâtiment en ruine perdu dans un méandre de ruelles à Paris. Les premiers jours furent les plus difficiles : il nous fallait constamment nous cacher ou nous déguiser pour pouvoir sortir à la recherche de nourriture. C'était un véritable supplice que de devoir cacher ma queue et mes oreilles de coyotes sous les tissus puants que nous avions pu voler ici et là. Les petits poils roux qui couraient le long de ma colonne vertébrale me démangeaient sans cesse, sans compter les griffes qui remplaçaient mes ongles.

Le temps passa, nous nous pensions en sécurité, espérant secrètement que les Wrist nous aient oubliés. Nous prenions de plus en plus de risques : la foule ne nous faisait plus peur, nous marchions au milieu des citoyens avec confiance. L'une des chimères proposa même un jour que nous nous choisissions de véritables noms. Les réponses fusèrent de toutes parts : ZI-63 devenait Violette, fleur dont elle ne cessait de vanter la beauté. Pour ma part, mon choix se porta sur le prénom de l’héroïne d'un livre : Andronelle Malïus. Elle avait tout ce dont je rêvais : grâce, intelligence, force et courage. Mon deuxième choix fut le prénom de Lilith, démon à visage humain, sa puissance venait de sa ruse et de sa beauté. A travers ces choix, nous commencions à développer une forme d'acceptation envers notre nature animale et humaine. Peu à peu, l'idée que nous avions autant le droit que de vivre que les autres s'imposa dans nos esprits. Il fallait que l'on cache une part de nous-mêmes, mais pourquoi ? Pour ne pas être tué ? Les humains pouvaient-ils nous accepter, nous qui étions si semblables et pourtant si différents d'eux ? Nous voulions nous intégrer, mais à quel prix pouvions nous réussir ? Et qu'étions-nous prêts à sacrifier pour y réussir ?
Une tête brûlée décida un jour de sortir sans déguisement, ce fut le début de la fin. Des Wrists lui tombèrent dessus, il n'eut aucune chance. L'équipe de soldats ne mit pas longtemps à remonter jusqu'à nous. Personne ne s'en doutait encore.
Violette, à cause de la couleur de sa peau, ne pouvait pas sortir autant que certains d'entre nous. Néanmoins, elle restait beaucoup de temps à regarder les citoyens qui passaient près de notre foyer. Elle ne mit pas longtemps à se questionner sur les familles que nous croisions. Tous les enfants qu'elle observait possédaient des parents. Et nous, avions nous une mère ? Un père ? Pourquoi étions nous nés ? Violette ne put jamais trouver une réponse à ces questions, elle décéda quelques heures après m'avoir fait part de ses doutes et de ses questions.

Ils lui laissèrent le temps d'agoniser. Elle qui les avait si longuement servis, véritable morceau d'argile entre leurs mains. Ils avaient fini par la supprimer d'un revers de la main. Les Wrists n'étaient plus qu'une bande de dégénérés assoiffés de sangs à mes yeux. Pire que des contaminés, ils assassinaient de sang-froid sans même être en proie à un virus.
Nous savions que nous n'étions plus en sécurité dans ce logement. Quelques-uns partirent ensemble, d'autres s'éloignèrent seuls. Je fis parti des derniers à quitter notre ancien foyer, menée par l'envie de répondre aux questions que Violette avait réussi à faire germer dans ma tête : si nous étions nés, alors c'est que quelque part vivait une personne qui nous avait mis au monde.



IRL
TON SURNOM/PRENOM : Lys~
TON ÂGE : 17 ans
PERSO. ILLUSTRATEUR : Horo – Spice and Wolf
COMMENTAIRES : Tellement heureuse de la ré-ouverture °q°
Code de présentation : [code validé] - huhuhuHAHA.
Lou Meister
MessageSujet: Re: Andronelle L. Malïus Sam 20 Sep 2014 - 13:57

avatar
S T A F F
Compétences : COMBAT
Validation OK !



Je suis l'administrateur qui t'a validé : Lou Meister

Succulente histoire. je me suis régalée. J'ai vraiment été emportée par ta simplicité et aussi les questionnements d'Andronelle et de son amie Violette. Tu as super bien retranscris ce qu'une chimère pouirrait ressentir, chapeau ! J'ai adoré ! Bienvenue ma p'tite Androchou ♥
Bienvenue
Bravo tu viens d'être validé(e), tu vas pouvoir commencer à RP sur le monstrueux forum DC-01. Tu vas pouvoir commencer à naviguer comme bon te semble sur le forum et surtout te faire des compagnons de fortune !

Je te souhaite toute la survie du monde face à ton futur peu sûr.
Le Staff de DC-01 Coeur

Les liens utiles
Règlement
Résumé du contexte
Recueil des intrigues
Recenser son rang
Annexe du forum
Personnages Non-Joueurs
Staff
Demande de logements
Demande de RP
Fiches de relations
Fiches complémentaires

••••••••••••••••••••••••

Lou x Armen

Andronelle L. Malïus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Hors-RPG
 :: Archives :: Archives des fiches :: Présentations
-
Sauter vers: