Recevez 100 points dès votre inscription en incarnant un TEMPIUS ou un ANDROÏDE !

Partagez|

Je ne suis qu'un brouillon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 21:42

avatar
Invité
Bonjour \o/ Mon nom est Solveig Nielsen, mais on m'a toujours appelé(e) le brouillon, le prototype, comme vous voulez. J'ai pour le moment passé 18 ans sur Terre. Ça fait un bail ! Je suis né(e) le 5 mars et je suis depuis ce jour hétérosexuelle. Pour terminer, je fais partie des Chimères et je suis une personne saine qui peuple Paris en tant que civile. Ah! Et mon groupe sanguin est A-.

VOTRE HISTOIRE




Solveig t’observe, dissimulée. Aux aguets ; prête à disparaître au moindre signe agressif de ta part. Elle te fixe, inspecte le moindre pigment, capte le plus léger des mouvements. Ecoute consciencieusement ta respiration. Ta peau, tes expressions, tes yeux. Tout. Elle oscille, la tête penchée sur le côté comme un petit colibri curieux. Curieuse, oui, elle l’est ; mais méfiante encore plus. Comme un chaton traqué. Ou un oiseau prêt à s’envoler parmi les cieux pour échapper aux griffes des prédateurs.
Sa longue chevelure noire ondule en tous sens, tombe sur ses épaules pour venir mourir dans le creux de son dos. Les mèches corbeaux caressent son visage délicat, quoiqu’un peu trop enfantin pour ses dix-sept années révolues. Une moue boudeuse et scrutatrice flotte sur ses traits et gomme son sourire tandis qu’un voile indescriptible tombe sur ses yeux. Deux prunelles poignantes. Deux prunelles dans lesquelles on se plonge ; d’une couleur qui oscille entre gris et bleu. Deux globes si semblables à la mer au petit matin dans laquelle se recroquevillent les vagues et naît l’écume.
Elle se cache derrière une colonne, pourtant tu l’as remarqué. Malgré sa taille moyenne et sa finesse, sa fragilité apparente – au semblant cassable de la plus infime des pressions – tu la perçois. Elle passe son visage pour t’observer, ses yeux roulent contre les tiens. D’un battement de cil tu captes son regard. Temps mort. Tu t’élances vers elle – bonnes comme mauvaises intentions. Un peu trop vivement, alors elle s’efface. Disparaît dans la brume de ce qui appartient aux songes.

Tandis que tu lui cours après, tu remarques deux bosses qui pointent son haut, tapis contre ses omoplates. Ce sont ses ailes ; deux ailes d’oiseaux, fragiles et inutiles. Car Solveig est une chimère, mais une chimère ratée. Une ébauche, une esquisse, un prototype. Un brouillon ?
A vrai dire, elle n’est pas forte. Juste étonnamment rusée, volatile et rapide. Agile aussi ; comme un colibri. Un petit colibri qui volette et disparaît au moindre danger. Pourtant ce n’est pas une fille faible et geignarde, comme on pourrait le penser au premiers abords. Un couteau dans sa botte, elle a égorgé plus d’un homme - seulement si elle n'avait pas le choix. Ses émotions ? Cachées en permanence. Vous ne verrez ni sa joie, ni sa tristesse, ni sa colère, ni sa douleur, ni rien. Juste ce masque boudeur, qui empêche de passer le moindre sourire.

Solveig était issue d’une famille nombreuse et qui peinait à vivre. Elle avait une douzaine d’années lorsque ses parents décidèrent de la vendre aux Olokoges. Des affaires passées sous silence ; le trafic d'enfants qui permettaient aux familles démunies de gagner de quoi survivre encore un peu.
Les scientifiques pensaient mettre au point un nouveau type de chimère qui privilégierait l’agilité à la force. Arrachée à sa famille par des bras inconnus et froids, la petite-fille qu'elle était n'avait pas encore vraiment compris ce qui lui arrivait.

Solveig se souvient encore aujourd'hui de la douleur qui pulsait en elle alors qu'elle reprenait connaissance. Elle se souvient de la planche en acier, des lanières en cuir qui la maintenait contre le métal froid. Des scientifiques qui s’affairaient autour d’elle. De son corps innocent et livré aux sciences. De sa vie perdue ; des jeux dans les bas-fonds de Paris et de ses frères et sœurs. De la pauvreté. De la peur de la contamination, de sa sœur emportée par cette maladie abominable. De ses parents cloîtrés dans un appartement trop petits, tremblant de peur de se voir dévorés. De la joie qui l’animait parfois. Une joie perdue. Le sourire qui naissait auparavant sur ses lèvres. Evanouit comme tout dans l’horreur de la réalité. Solveig aurait préféré rester encore un instant tapie dans son enfance malheureuse. Juste un instant. Mais non. Lorsqu’elle se réveilla, se fut pour découvrir les deux nouveaux membres ancrés dans son dos. On murmurait, on s’inquiétait, on tourbillonnait autour d’elle. Raté, essai, échec ; ses trois mots revenaient souvent dans les conversations et faisaient écho dans son crâne. Elle, elle avait juste mal. Une mal qui prenait son corps et la laissait comateuse et nauséeuse sur la table d’opération souillée par son sang.
Apparemment il y avait eu un problème lors de la transplantation ; elle était dans l’impossibilité de voler à moins de un mètre. On avait fait des tests, on l'avait jeté du haut d'une plateforme surélevée pour vérifier si le problème se débloquerait par intuition. Mais Solveig s'était écrasée.
On avait préféré éviter de lui transplanter d’autres attributs du colibri et on avait abandonné l’idée d’un tel transfert.

Tu l’attrapes par le bras. Finalement tu l’as rattrapée car mine de rien, tu es plus fort, mieux bâti qu’elle. Solveig essaye de t’échapper. Tu l’observes de plus près, bute sur sa petite bouche en forme de cœurs, ses lèvres carmin sur lesquelles glissent des mots tantôt suppliants, tantôt insultants. Un mélange des deux, des "lâche-moi !" nerveux qui te font rire. Les cernes sombres qui plombent son regard retiennent ton attention ainsi que ses faibles tentatives pour t’échapper. Trop faible.
Les Olokoges l’ont remis en liberté alors qu’elle avait 15 ans, la jugeant inutile. Elle était par la suite revenue tout naturellement vers ses parents, retrouvant sans trop de problème le bâtiment où elle avait vécu auparavant.
Mais elle était devenu un monstre. Une chimère. Ils la rejetèrent en bloc, et elle appris que deux de ses frères avaient été contaminés et sa plus jeune sœur livrée comme elle aux Olokoges.
Penser que sa soeur connaîtrait le même sort qu'elle l'emplit d'une rage folle. Elle était si fragile, jamais elle ne survivrait. Passèrent devant ses paupières closes les visages de tous les individus qui n'étais jamais revenus. Les cadavres mutilés qui partaient chaque jour vers la fosse, les enfants devenus fous par des essais ratés. Si Solveig avait survécu, c'était une chance. Une chance énorme. Mais peut-on même parler de chance ? Elle faillit tuer ses géniteurs, mais se contint à temps.
C’est à partir de ce moment qu’elle se rendit compte qu’elle était seule au monde.

Alors depuis, Solveig erre seule. Elle observe les gens, évitent les contaminés du mieux qu’elle peut et tente de survivre. Parfois on coule des regards aux deux bosses qui déforment son dos, on se moque d’elle. Une chimère. Elle n’est qu’une chimère ratée qui erre sans but.
Une chimère perdue dans Paris, que personne ne remarque.

Mais toi, tu l’as remarqué.
Alors peut-être que Solveig va s’attacher à toi, sans te le montrer cependant, tellement enfoncée dans sa carapace d’indifférence qu’elle est. Elle va t’adorer. T’aimer ? Te détester. Pourtant, dans ses paroles, tu ne trouveras pas une once de tendresse. Sa voix se module d’un ton neutre, renfrogné. Elle s’empêche de s’attacher, de peur de souffrir encore. De retomber de plus haut, de ne plus se relever. Seule dans le noir ; seule et vacillante dans la solitude.
Alors imaginons que tu t'attaches toi aussi à elle. Si jamais tu décides un jour de la laisser tomber, elle ne dira rien. Elle gardera sa jalousie, sa tristesse en elle. Et te regarderas au loin tracer ta route.

Tu la lâche, tu la laisse s'échapper. Alors comme les dernières volutes d'une cigarette elle s'évanouit dans l'atmosphère. Tourbillonne, se délace et disparaît. La nuit la happe. Ne laissant plus que le silence et au loin le bruit ténu de ses bottes qui frappent le pavé.



    Comment avez-vous trouvé le forum ? Par Ambre (aloha Margö ♥.)
    Commentaires ? Il est beau, la communauté a l'air sympa. :D ♥
    Personnage illustrateur : J'utilise les personnages féminins de Takenaka.
    Code de présentation : « OK POUR HATSUE »
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 21:44

avatar
Invité
Bienvenue ! ♥
Amuses-toi bien ici, dans ce monde chaotique qu'est DC-01 ! :3
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 21:44

avatar
Invité
WELCOMEEEEUUUUH :n_n:
Bonne chance pour la suite de ta fiche & si tu as des questions, n'hésite pas ! J'adore ton avatar sinon **
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 21:44

avatar
Invité
Bienvenue !

Bonne chance pour ta fiche ~♥

EDIT : Autant pour moi, j'aurai due réfléchir un peu avant XD

Lou Meister
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 21:48

avatar
S T A F F
Compétences : COMBAT
Aaaah les avatars de Takenaka ! ♥ Love it !

Sinon bienvenue à toi et bonne chance pour la suite ! :D

••••••••••••••••••••••••

Lou x Armen

Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 21:50

avatar
Invité
Bienvenue à toi amie Chimère :) !
Bonne continuation pour ta fiche !



(Cartooneuse...ou pas ?)
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 21:51

avatar
Invité
Aaah non non, pas du tout. Je suis une cartooneuse et je vois de qui tu parles, mais je ne suis pas elle je kiffe juste ce prénom : D
Omg vous êtes rapides, merci beaucoup pour cet accueil ♥.
(et merci Alice : D !)
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 22:13

avatar
Invité
Bienvenue et amuse-toi bien parmi nous o/
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 22:15

avatar
Invité
Non non, elle demandais juste si tu étais une cartooneuse, Lisa :3.
Sinon bienvenue tralalou. Aloha.
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 22:17

avatar
Invité
Nan mais je sais plus qui m'a demandé si j'étais Solveig et a édité en fait :3. Je ne suis pas folle, noooon. ♥ Merci merci.
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 22:27

avatar
Invité
Oui désolée, j'ai edité mais tu avais déjà posté du coup ça n'avait plus aucun sens !
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 22:29

avatar
Invité
Ah mais c'est vraiment pas grave, t'inquiètes pas. Au moins tu le sais comme ça 8D
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 22:30

avatar
Invité
Ah, autant pour moi \o\
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Sam 28 Avr 2012 - 23:54

avatar
Invité
Bienvenue parmi nous jeune chimère ;)
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Dim 29 Avr 2012 - 1:32

avatar
Invité


Biiiienvenue ~
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Dim 29 Avr 2012 - 12:06

avatar
Invité
Bienvenue ♥
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Dim 29 Avr 2012 - 12:36

avatar
Invité
Merci beaucoup ♥
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Dim 29 Avr 2012 - 12:46

avatar
Invité
Un peu à la bourre, pardon ^^". Bienvenue aussi! Tes images son tout bonnement magnifique !
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Dim 29 Avr 2012 - 12:50

avatar
Invité
Bienvenue ! N'hésites pas si tu as la moindre question !

Bonne chance pour la suite de ta fiche. °^°
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Dim 29 Avr 2012 - 13:28

avatar
Invité
(C'est moi ou c'est un peu répétitif... XD)

Allez, on change de langue !
Wilkommen Chimere Freundin !

Poupidou ! Et bonne chance pour le reste... ^^
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Dim 29 Avr 2012 - 14:30

avatar
Invité
Bienvenue chimère colibri
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Dim 29 Avr 2012 - 15:22

avatar
Invité
Bon, je voilà, je pense avoir terminée ♥. (merci pour les derniers bienvenues aussi vous êtes des amouuurs ♥). Umm, j'espère que j'ai respecté correctement le contexte et tout, et j'avoue que certaines parties sont pas très bien écrites :/ J'ai fais ça d'un trait hier vers minuit, donc voilà, j'espère que ça conviendra : D.
Invité
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon. Dim 29 Avr 2012 - 15:27

avatar
Invité
Super façon d'écrire, j'aime. °^°



Une bienvenue officielle a écrit:
BRAVO
Tu viens de réussir l'étape de la validation !

Tu peux désormais te diriger vers la zone de rp, pour t'éclater dans le monde de DC-01 !

Tu dois aussi remplir ton profil et ta carte d'identité si ce n'est pas fait. [Tu es perdu : EXEMPLE EN IMAGE (clique) ]

Puis, tu pourras te diriger vers ces quelques liens suivants :

- Demande de logements
- Demande de RP
- Faire une fiche de relations
- Faire une fiche complémentaire
- Pour d'éventuelles questions sur le forum
- Aider le monde de DC-01 à se développer !

Sinon je te renvoie à la section flood pour t'imprégner encore plus de l'ambiance du forum, ou sinon rendez-vous sur la Chatbox pour discuter, s'amuser et/ou si tu as d'éventuelles questions/suggestions rapides à donner :3

Voilà, bon jeu parmi nous Étoile
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je ne suis qu'un brouillon.

Je ne suis qu'un brouillon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Hors-RPG
 :: Archives :: Archives des fiches :: Présentations
-
Sauter vers: