Recevez 100 points dès votre inscription en incarnant un TEMPIUS ou un ANDROÏDE !

Partagez|

Taylor P. Wayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: Taylor P. Wayne Dim 1 Avr 2012 - 1:28

avatar
Invité
Bonjour \o/ Mon nom est Taylor Phoenix Wayne, mais on m'a toujours appelée Tay. J'ai pour le moment passé Dix-huit ans sur Terre. Ça fait un bail ! Je suis né(e) le treize novembre et je suis depuis ce jour Pansexuelle. Pour terminer, je fais partie des Katars et je suis une personne Saine qui peuple Paris en tant que Civil. Ah! Et mon groupe sanguin est O négatif.

VOTRE HISTOIRE

«  Croque dans cette pomme ma petite, tu y découvriras les secrets de ce monde. Car tu es comme elle, on finira par te manger... »

A ma naissance, on ne pensait pas que je tiendrais la première révolution solaire, pourtant mes parents voulaient croire que leur deuxième enfant ne rejoindrait pas la Faucheuse prématurément. J'étais un bébé faible, gringalet. Pourtant le Destin avait un autre plan pour moi. La Mort semblait être une solution pas assez trépidante. Non elle pensait probablement que cela serait plus amusant si j'avais à vivre dans un environnement hostile, car voyez-vous il fallut que Paris soit ma ville natale, et mon tombeau probablement.

Mes première années de vie furent assez difficiles à cause de la menace supposée des contaminés. Mes parents ne venaient pas de la cité, ils avaient traversé les ruines de la guerre à la recherche de zones moins irradiées, mon grand frère à leurs trousses et avec le ventre un peu rond de ma mère. En arrivant à Paris ils avaient espéré retrouver une certaine sécurité qui leur avait manqué pendant leur voyagz. Le DC-01 restait pour eux que des murmures entre survivants, rien de plus. Mais voilà, ils étaient maintenant devant ces cannibales, prêts à tout pour que vous devenez leurs semblables. C'étaient du moins comme cela qu'ils le ressentaient, alors quand je naquis ils décidèrent que mon aîné James et moi demeurions dans le petits appartements où nous logions et ceux jusqu 'à notre mort. Le monde, je ne le connaissais que par notre fenêtre et ce fut ma seule distraction pendant plus de douze ans avec les histoires de mon grand frère. J'avais quatre ans quand il en avait quatorze, il avait connu le monde et avait entendu de divers contes auprès des adultes qui avait rencontré ma famille pendant leur périple jusqu'à la ville. A cet époque j'étais un être faible, je pleurais sans cesse dés mes parents partaient de notre temple, seuls les récits arrivaient à me rendre mon calme. Ceux que je préférais était celles qui relataient les aventures des chevaliers à travers les plaines vertes des royaumes enchantés pour vaincre les dragons afin d'épouser leur princesse. Je rêvais souvent d'être cette princesse que l'on libérait de son cachot, comme notre demeure, et qui pouvait enfin voir ce monde dont elle avait tant entendue parler. J'étais encore sotte à l'époque, je ne savais pas que quand j'aurais douze ans, mon chevalier viendrait vraiment. Sauf qu'à la place de son épée et de son courage, il avait ses dents et sa soif comme vertu.

«  A la première bouchée, tu te rendras compte que tu as été bénie par les Dieux. Mais ne croit pas que ce soit une faveur, il s'agit simplement du pire châtiment que l'on pouvait donner aux brebis égarées. »

Je n'ai presque aucun souvenir de l'attaque du contaminé. Je me souviens juste des cris de mon frère , du regard mauvais de cet homme et de d'un nombre indéterminé de coups de feu. Le résultat fut sans appel. Nous nous étions mordus à la nuque et à l'épaule, j'avais le pistolet d'urgence de mon père à la main et le corps de l'intrus gisait à mes pieds. Nos parents étaient absents, et devant ce carnage, nous étions terrorisés. Hélas la suite de la journée ne fut pas des plus tendres, loin de là. Mon frère subit des spasmes violents pendant toutes l'après-midi, hurlant la mort à tout instant. Je devinais qu'il commençait sa transformation, mais à cette époque, je ne savais pas quoi faire et je préférai me terrer dans ma chambre, ne songeant pas un seul instant que moi aussi j'aurais pu être contaminée. Vous imaginez très bien comment ma mère et mon père furent choqués en voyant le corps de notre agresseur au sol et mon frère agonisant sur le plancher. En me voyant retourner sur les lieux du crimes, ils furent surpris de me voir en bonne santé. Mais ils étaient quand même au courant de la particularité des Wrists, alors ils comprirent que mon sang m'avait sauvé par le plus grand des hasards.

Mais maintenant une question s'imposait dans nos esprits; que faire de mon frère? La solution était pourtant évidente, maintenant qu'il était en train de se transformer, il fallait se débarrasser de lui, avant de se faire manger. Mais nous étions trop stupides, dans nos têtes il restait ce garçon doux que nous avions toujours connu. Alors nous l'avions gardés, sachant parfaitement que d'ici peu, la faim de la chair humaine l'habiterait sans cesse, mais nous avions une réserve sûre qui, si on ne la consommait pas totalement, était une ressource inépuisable, Moi.

Il fallut cependant quelques aménagements, par exemple protéger mes poignées. Mes parents trouvèrent un équivalent des bracelets des Wrists en plus léger, je ne sus d'ailleurs jamais comment ils purent trouver un tel objet avec le peu de moyens que nous avions. J'étais devenue la pomme de mon frère, celle que l'on croquait quand les pulsions anthropologistes devenaient trop importantes. Mais ces situations étaient rares et nous reprîmes notre train train quotidien, sauf que maintenant je pouvais sortir lors des heures d’activités. Ainsi je découvris rapidement la vérité sur notre condition. Paris n'était qu'une prison, le plateau d'un jeu malsain où les contaminés étaient de pauvres pions comme les autres. Ils étaient glorifiés et détestés, mais il maintenait la population dans un état de peur, du moins assez pour que les civils ne remettent pas en cause ce bouclier qui nous isolait du monde. Même si je n'était plus enfermée dans l'appartement, j'étais encore sous le joug de cet Etat qui faisait pavaner leur gardes inefficaces dans la ville. Ne pouvait-il pas trouver une véritable solution? J'étais encore jeune mais déjà je me demandais s'il n'y avait pas un autre moyen d'aider cette population fragile. Pour l'instant, je pensais que je ne pouvais qu'aider mon aîné à ne pas manger les autres en tant que frêle fillette que j'étais …

« A la deuxième bouché, tu te rendras comptes que la gourmandise des autres te sera fatale, alors tu voudras trouver une solution pour ne plus être un agneau... »


Cette situation dura quatre ans, bien trop longtemps pour une pauvre fille qui ne pouvait que servir de festin. C'était en juillet, la chaleur se faisaient écrasante sur les toits parisiens. J'étais exténuée et James commençaient à me mordre de plus en plus fréquemment, les marques n'ayant plus le temps de disparaître sur mon épaules. En quatre années de contamination, il devenait de plus en plus colérique, insaisissable. Peu à peu, il fallut que je fasse face à la dure réalité, mon frère n'était plus, depuis la seconde où il avait entamé sa transformation, le monstre s'emparait de son corps, inévitablement. La fatigue avait fait éclater la vérité et la réponse apparut devant moi, il fallait mettre un terme à ce monstre. Je me saisis du revolver pendant cette nuit festival et alors que mon frère dormait, je pointais le canon sur sa tempe pour être sûre de ne pas le louper. C'était le seul moyen de le purifier de cette maladie, la mort était l'unique délivrance que je pouvais offrir à ce garçon qui avait veiller sur moi dés le moment où ma respiration naquit. Un instant, je crus voir une dernière fois le sourire de cette homme qui m'avait bercée de ses tendres histoires. Peut-être que lui aussi avait attendu cette conclusion depuis fort longtemps...

Cinq coups partirent et le silence s'installa quelques secondes dans notre appartement. Mais cette quiétude ne dura que quelques instants et déjà mes parents déboulèrent dans la chambre. Je ne compris pas leurs visages horrifiés en voyant son corps étendue sur le lit. Mes explications ne leur suffirent pas et à la suite d'une longue dispute, je me retrouvas le lendemain à la rue, n'ayant que pour seul possession mes bracelets de protection, le revolver et une pomme. C'était bien suffisant pour survivre assez longtemps et de trouver un nouveau lieu de vie...

J'aurais pu devenir une Wrists, mais devenir un chien de garde de la cité me déplaisait, simplement parce qu'ils n'était pas assez efficace dans leurs opération, d'où mon choix pour les Katars. Leur test fut probablement l'une des pires tortures que j'eus à subir, mais cela n'était rien par rapport à cette volonté de changer qui me donnait des ailes. Je ne voulais plus qu'on me considère comme un oisillon fragile ou comme un sac de viande sur lequel on se sert, je ne voulais plus attendre que les choses se fasse par les autres. En fait je ne désirais qu'être maître de mon destin, ne serait-ce qu'un instant...

«  Quand seul le trognon trônera entres tes doigts, tu apprendras que le seul moyen de ne pas se faire manger par le Loup, c'est d'en être un soi-même... »

Voilà deux ans que je suis dans les Katars et mon existence a enfin pris un chemin. Etant donné ma résistance aux morsures des contaminées, il m'est plus simple de patrouiller dans les zones infestées, mais mon corps maladif reste ce qu'il est et j'évite donc tout danger inutile. Heureusement qu'avec une arme à feu, des munitions et des lames planquées un peu partout peuvent rendre n'importe qui capable de se défendre contre ses monstres. Mais finalement, je reste plus efficace lorsqu'il s'agit de l'espionne, il s'est révélée que j'étais très forte pour mentir et ressembler à une brebis égarée, de plus mes bracelets peuvent me faire passer pour une Wrist devant les idiots. Mais la plupart du temps, je préfère les cacher sous mes manches bouffantes, simplement pour garder secret ma résistance au DC-01. Bon je suis encore jeune, donc j'ai un manque cruel d'expérience à combler. Mais peut-être que j'arriverai à faire quelque chose de ce corps que l'on avait condamné à la naissance ...


    Comment avez-vous trouvé le forum ? Par une demande de partenariat, même si je connaissais son existence il y a déjà un certain moment....
    Commentaires ? J'aime les pommes ♥
    Personnage illustrateur : Takakura Himari de Mawaru Penguindrum
    Code de présentation :«OK POUR HATSUE. scandalisée de voir sa vie sexuelle exposée ! »
Lou Meister
MessageSujet: Re: Taylor P. Wayne Dim 1 Avr 2012 - 1:32

avatar
S T A F F
Compétences : COMBAT
Bienvenue *w* ! Bonne chance pour la suiteuuuh~ ♥

••••••••••••••••••••••••

Lou x Armen

Invité
MessageSujet: Re: Taylor P. Wayne Dim 1 Avr 2012 - 12:01

avatar
Invité
Bienvenue sur le forum chère Katar :)
Invité
MessageSujet: Re: Taylor P. Wayne Dim 1 Avr 2012 - 15:36

avatar
Invité
Comme déjà souhaité : bienvenue ici !
Avant de lire ta présentation, je voudrais juste te signaler que ton avatar est un peu trop gros : il fait 350 pixels de largeur. Il y a eu une petite erreur qui s'est glissée dans le règlement (erreur désormais rectifiée), mais la taille unique est de 300*320 >.<
Invité
MessageSujet: Re: Taylor P. Wayne Dim 1 Avr 2012 - 16:40

avatar
Invité


BIIIIENVENUE ~
Invité
MessageSujet: Re: Taylor P. Wayne Lun 2 Avr 2012 - 23:41

avatar
Invité
Bon déjà merchi à tout pour votre accueil, c'est super gentil de votre part. >w<

Pour ce qui est de l'avatar je l'ai redimensionnée, j'espère donc de ne pas m'être trompée encore une fois...

Sinon j'ai enfin fini ma fiche, en espérant qu'elle vous conviendra !
Invité
MessageSujet: Re: Taylor P. Wayne Mar 3 Avr 2012 - 0:08

avatar
Invité
Tu devrais bien t'entendre avec Vivaldi. Malgré le fait qu'il soit Olokoges u.u
Félicitation !

Une bienvenue officielle a écrit:
BRAVO
Tu viens de réussir l'étape de la validation !

Tu peux désormais te diriger vers la zone de rp, pour t'éclater dans le monde de DC-01 !

Tu dois aussi remplir ton profil et ta carte d'identité si ce n'est pas fait. [Tu es perdu : EXEMPLE EN IMAGE (clique) ]

Puis, tu pourras te diriger vers ces quelques liens suivants :

- Demande de logements
- Demande de RP
- Faire une fiche de relations
- Faire une fiche complémentaire
- Pour d'éventuelles questions sur le forum
- Aider le monde de DC-01 à se développer !

Sinon je te renvoie à la section flood pour t'imprégner encore plus de l'ambiance du forum, ou sinon rendez-vous sur la Chatbox pour discuter, s'amuser et/ou si tu as d'éventuelles questions/suggestions rapides à donner :3

Voilà, bon jeu parmi nous Étoile

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Taylor P. Wayne

Taylor P. Wayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Hors-RPG
 :: Archives :: Archives des fiches :: Présentations
-
Sauter vers: