Recevez 100 points dès votre inscription en incarnant un TEMPIUS ou un ANDROÏDE !

Partagez|

Diane II, le retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Diane Osprey
MessageSujet: Diane II, le retour Sam 17 Juin 2017 - 3:18

avatar
M E M B R E
Osprey Diane



Identité
▬ NOM : Osprey
▬ PRÉNOM : Diane
▬ SURNOM : Di
▬ SEXE : Femme
▬ ÂGE : 24
▬ DATE DE NAISSANCE : je sais pas, flemme de chercher pour le moment
▬ ORIENTATION SEXUELLE : Aucune
▬ ORIGINES : Anglaise
▬ LANGUES PARLÉES : Français
▬ GROUPE SANGUIN : O+


Rôle
▬ STATUT : Saine


▬ MÉTIER : Mécanicienne
▬ PERMIS D'ARMES : Aucun
▬ ARMES : Couteau de jet rudimentaire, tournevis, clé à molette, marteau. Enfin, tout ce qui se trouve dans une caisse à outils.



CITOYEN
▬ ÉTUDES :  [X] NIVEAU A [] NIVEAU B [] NIVEAU C  

▬ PARCOURS PROFESSIONNEL : A suivis l'apprentissage de la mécanique, réparation électrique/électronique avec son père depuis presque 10 ans.

▬ DOMAINES DE COMPÉTENCE : Mécanique, combat main nue


▬ ATOUT 1 : Dextérité (travail/combat)
▬ ATOUT 2 : Gentille
▬ ATOUT 3 : Son sourire et sa tête dure

▬ FAIBLESSE 1 : Naïve
▬ FAIBLESSE 2 : Idiote
▬ FAIBLESSE 3 : Manque de confiance en elle / (trop) Timide
▬ FAIBLESSE 4 : Craintive

▬ PARTICULARITÉS PHYSIQUE : Grande et musclée.





Icons






Personnage
(Remplis ce petit formulaire concernant la mentalité et le physique de ton personnage, il est interdit de rajouter des qualités/défauts. Contentez-vous de résumer votre personnage à sa source, les rp se chargeront du reste /!\ Nous n'acceptons pas les Gary et Mary Sue ♥)

▬ QUALITÉS : Gentille - Rigoureuse - Persévérante
▬ DÉFAUTS : Naïve - Idiote - raciste (anti-conta/anti-chimère)

▬ COULEUR DE CHEVEUX : [X] Blond
▬ LONGUEUR DE CHEVEUX :  [X] Mi-Longs
▬ TYPE DE CHEVEUX : [X] Lisses

▬ YEUX : [X] Bleus

▬ TAILLE : [X] Très grande
▬ CORPULENCE :  [X] Musclée

▬ VÊTEMENTS : Travaillant énormément, vous serez plus à même de rencontrer Diane dans sa tenue de travail. Un pantalon large et résistant munie de beaucoup de poches, souvent remplis. Tout comme la ceinture qu'elle porte, l'idéal pour transporter matériaux et outils. Elle quitte rarement ses chaussures renforcées de métal tout comme ses gants et brassards, qui la protègent des petites blessures. De plus, elle est souvent avec son casques, ses épaulières et ses lunette de protection. Enfin, elle apprécie porter des débardeurs par dessus ses brassières, ce qui lui permet d'avoir une meilleure liberté de mouvement. Lorsqu'elle est en extérieur, elle porte une veste épaisse la protégeant du froid et cachant ses formes.
La petite touche Osprey, ce sont les taches en tout genre, qui partent difficilement au lavage. Taches d'huiles, poussières, usures.





▬ PÈRE / MÈRE : Mary & Grant Osprey
▬ MÉTIER DU PÈRE : Mécanicien
▬ MÉTIER DE LA MÈRE : Ex-infirmière (décédé)
▬ FRÈRE(S) / SŒUR(S) : Aucun
▬ ANIMAL DE COMPAGNIE : Pa, le lémurien (Gagné en évent \o/)
▬ LIEU DE RÉSIDENCE ACTUEL : Petit appart dans le quartier résidentiel
▬ FORTUNE :[X] Plutôt pauvre


Histoire de base :

Diane Osprey, fille unique de Marie et Grant Osprey, deux citoyens bien intégrés. Sa mère était infirmière de l'hôpital public et son père mécanicien pour l'état. Elle, pure néo-parisienne et lui, descendant de famille anglaise, il perpétuait sa tradition familiale en parlant anglais à la maison. Tout se passé pour le mieux, si on peut dire ça comme ça, bien à l'abri dans leur immeuble, lui-même en plein centre du quartier résidentiel. Les choses commencèrent à changer après que Marie fut contaminée. A ce jour, personne ne sait vraiment comment cela c'est produit, mise à part elle.
Elle réussit à convaincre son époux qu'elle avait été attaquée par l'un de ses patients dans l'exercice de ses fonctions, mais en connaissant les problèmes sociaux auquel elle devrait faire face en tant que contaminée, ils décidèrent de rester discret à ce propos. Dans un premier temps, Marie semblait parfaitement se contrôler, motivant leur discrétion. Elle en profita pour quitter son emploi à l'hôpital afin de rester à la maison. Diane voyait pâlir sa maman de jour en jour. Progressivement, cette bonne mère de famille devint insatiable sexuellement, au plus grand plaisir de Grant. Ce fut ensuite au tour de son appétit. La petite fille à peine âgée de neuf ans entendait sa mère se lever la nuit pour dévorer des côtes de boeufs crues.
La petite ne comprenait pas vraiment le sens de cette réclusion de la part de sa mère, mais cela ne la choquait pas non plus. Elle avait toujours ses câlins, ses histoires et ses bons repas. Le changement était qu'à présent, son père venait la chercher à l'école. Elle lui racontait sa journée sur le chemin du retour et bien se sentait bien à l'abri derrière les bras musclés de ce pratiquant du Muay Thai. Il était bon et aimé passer du temps avec ses voisins, c'est pourquoi, le jour où le concierge lui demanda de jeter un oeil à la chaudière du bâtiment, il accepta. Diane prit l'ascenseur seule, elle n'avait pas peur, c'était un endroit très sûr après tout. Elle monta en quelques secondes les 17 étages pour se retrouver sur son palier. Elle glissa la clé avec ses petites mains dans la serrure, mais la porte n'était pas verrouillée. Elle rentra, son cartable sur le dos et se dirigea vers la cuisine d'où venait d'étranges bruits. Elle restait alors figé, regardant ces trois personnes à la peau si blanches et entièrement nues. Elle reconnu sa mère qui avait ses dents plantées dans la gorge de sa voisine pendant que le corps de l'homme bougeait frénétiquement par-dessus celui de la voisine.
L'apercevant, Marie, ou du-moins ce qu'il en restait, s'approchait de ce petit bout sans défense, la bouche toute dégoulinant de sang. Lorsqu'elle fut suffisamment proche, elle lui sauta dessus et la plaqua au sol avec une violence que la jeune fille n'aurait jamais cru de sa part. Muette sur l'instant, elle commença à crier et se débattre lorsque ses vêtements commencèrent à partir en lambeaux. Elle pouvait sentir les doigts longs et froids de sa mère s'immiscer dans des endroits qu'elle même n'était jamais allé. Elle cherchait à s'enfuir en vain. Elle semblait n'être rien. L'homme tourna son regards vers elle. La tête plaqué sur le sol par sa génitrice, elle ne le voyait que partiellement, mais elle pouvait sentir son regard lourd se poser sur elle, l'écrasant. Il lâchait les jambes de la voisine qui glissa de la table pour s'écraser inerte sur le sol dans un bruit sourd. Pendant qu'il se rapprochait, elle criait de plus en plus fort et, alors qu'il était en train de s'allonger sur elle, un choc d'une violence surpassant tous ce qu'elle venait d'endurer s'abattait sur la mâchoire de l'homme blanc. La clé à molette de Grant venait de broyait le crane de cette infâme créature, le faisant voler jusqu'au milieu du living room et tapissant de son sang le mur opposé dans toute sa largeur.
Marie avait été emporté par le corps de cette chose et dans un élan féroce se jetait sur Grant à son tour. Par réflexe, il lui assénait un direct du droit au visage, le choc était tel que plusieurs dents restèrent plantées dans sa main. Hélas, il en fallait plus pour mettre à mal une contaminée de stade 3 bourrée à l'adré. Après quelques secondes d'un combat à sens unique où il dominait totalement sa compagne, ne pouvant se résilier à la frapper à nouveau, il l'a projeta par la fenêtre et elle finit sa vie quelques dizaines de mètres plus bas. Il enveloppa la petite inconsciente dans son pull trop grand pour elle et la déposa doucement sur le canapé avant d'entreprendre l'amputation de son avant bras droit.

A la suite de ce terrible incident, leur petite vie fut totalement bouleversée. Grant, avec un seul bras, ne pouvait continuer à travailler en tant que mécanicien, il entreprit un crédit afin de se faire poser une prothèse. La rééducation fut plus longue que la normale pour cet homme très manuel. Les problèmes financiers s'accumulaient, l'éducation de Diane, la prothèse, la rééducation, les crédits et aussi les frais de tribunaux pour son procès pour relation proscrite avec un contaminé. Il échappa de justesse à la prison, plaidant son ignorance alors que ce n'était pas le cas, mais qui s'occuperait de Diane sinon ?
La petite fut choquée pendant plusieurs mois par cet incident et commençait à développer des phobies sociales, ne supportant plus les foules ou le simple fait qu'on la touche. C'est à force de temps et de travail avec de son père que ses problèmes s'amoindrirent bien qu'ils resteront à jamais enfouis. De plus, il décida de l'inscrire dans un club de muay thai dès son dixième anniversaire car il ne serait pas toujours présent pour la proteger. Toutes ces petites actions combinés lui permirent de reprendre l'école de manière plus ou moins normale, mais ses trop longues absences entraînèrent de grosses lacunes l'obligeant à redoubler. Très tôt, elle commença à se désintéresser de l'école, elle avait à peine douze ans quand elle rejoignait activement son père dans son atelier. Avant ça, elle se cantonnait à le regarder faire, manipuler ces outils métalliques et donner vie à divers objets. Aujourd'hui, c'était son tour, elle mit ses devoirs de coté afin de pouvoir mettre ses petites mains dans le cambouis. Il va s'en dire que ses notes étaient en chute libre et qu'elle devint rapidement la risée de l'école, mais au final, elle n'attendait que son seizième anniversaire pour travailler avec son père qui tenait à présent un petit business de quartier. Petit certes, mais il était le premier que l'on venait appeler pour les travaux dangereux, les autres refusaient prétextant que leur vie valaient plus que ces salaires, lui devaient le faire pour se payer à manger et survivre.
Un petit train train qui dura des années sans réel fait marquant. Leur quotidien se limitait à leur réveil, partir en mission de réparation, puis elle partait s'entrainer pendant que son père continuait de bosser. Là, elle rentrait toujours à la limite du couvre-feu. Vous n'avez pas vraiment le choix quand vous habitez les coins les plus reculés de la ville. Une fois à la maison, elle bricolait dans l'atelier au rez-de-chaussé pendant que son père finissait de faire la cuisine, dans l'unique pièce de leur appartement qui se trouvait juste au-dessus. Il lui arrivait de s'amuser à lancer des couteaux qu'elle avait elle-même aiguisé à partir d'épais morceau de tôles. Des couteaux rudimentaires qu'elle avait toujours sur elle, par mesure de précaution, bien qu'elle ne disposait d'aucun permis, elle n'en avait pas les moyens. Après manger, ils regardaient les infos ou discutaient un peu, ça dépendait de leurs humeurs, puis partaient se coucher dans leurs lits superposés. Telles était sa petite vie désormais.


Que ce passe-t'il depuis bientôt un an :
La petite vie de Diane est bien monotone, Métro, Boulot, Dodo. Deux fois par semaine, séances de sports et tous les soirs, calinou à son papounet. Il n'en faut pas plus pour rendre Diane heureuse. Mais durant ces derniers mois, elle vivra quelques pérégrinations comme la fois où un de ses collègues de sport, mal intentionné lui fit louper le dernier transport en commun avant le début du couvre-feu. Dans la panique, elle agressera une wrist qui venait d'en découdre avec un conta et encore couverte de son sang. Heureusement, son collègue n'était pas loin et ils la ramenèrent saine et sauve à la maison.
L'été 3001 fut marqué par la journée du combattant, cet événement qu'aucun citoyen digne de ce nom ne saurait passer à lasse. Son père eut un imprévu ce jour là et c'est donc seule, pour la première fois de sa vie, qu'elle y participa. Laisser Diane seule, c'est comme laisser un éléphant dans une magasin de porcelaine... Bien entendu, elle s'est gavée de fromage avant de s'incruster dans le stand des animaux d'où elle en ressortie à coup de pied au culs, mais avec une petite boule de poil dans le décolleté. Pa, son petit lémurien qui adore s'agripper à ses vêtements.

Puis la vie reprit son cour, paisible, quelques frayeurs de-ci, de-là, mais rien de grave. Puis vint l'hivers 3001 et sa catastrophe... l'île suspendu de nouveau paris venait de s'écraser, dévastant une bonne partie de la ville dans son sillage, dont la maison des Osprey. Adieu le petit cocon, adieu la petite boutique où ils faisaient leurs réparations durant la soirée. Durant cette nuit, et par chance, Ni Grant, ni Diane, n'étaient dans à la maison, travaillant sur un grand chantier de rénovation d'usine. Toutefois, aucun des deux n'en sortie indemne. Si Diane se trouvait sous les verrières au moment du choc, elle s'en sortit avec taillades sur les bras, l'abdomen et les jambes, mais rien de grave. Grant, lui, se trouva sous un pan de mur qui s'écroulait sur lui. Ses protections lui sauvèrent la vie, mais le choc avait été extrêmement violent. Tombant dans le coma pendant plus de deux semaines. Depuis ce jour, il se trouve aux soins intensifs de l'hôpital de Paris, laissant à Diane la responsabilité de trouver un nouvel appartement ainsi que de payer toutes ces nouvelles factures.
Rapidement, elle trouva un petit appartement au dernier étage d'un vieil immeuble, similaire à l'ancien, sans l'atelier, mais disposant d'un grenier qui serait utile à ces fins. Elle s'en tira pour une bouchée de pain, à la stupéfaction de ses collègues de sport, mais le proprio avait comprit à qui il avait affaire et s'immisçait chaque jour un peu plus dans la vie de la jeune femme. (Rappel, elle aime bien se balader à moitié à poils chez elle). Lui rappelant la chance qu'elle avait d'avoir un propriétaire comme lui, venant prendre le café chez elle, allant meme jusqu'à rentrer sans frapper, avec son double des clés. Au moment où bien sur, elle prenait sa douche. Et il savait que le loquet de cette pièce fonctionnait mal. De mal en  pis jusqu'à ce qu'une nuit où il s'infiltra dans l'appartement, trouvant Diane étendu nonchalamment dans l'un des fauteuils et en petite tenue. Il la tripota durant de longues minutes avant qu'elle se réveille et prenant peur, lui casse le nez et trois côtes. Depuis ce jour, il l'évite, mais la harcèle en la menaçant de monter le loyer ou de lui faire payer les taxes sur l'eau et l'électricité. Depuis lors, elle redouble d'autant plus d'ardeur au travail, mais jusqu'à quand tiendra-t'elle le rythme ?  





Détails
▬ AMBITION(S) DANS LA VIE : Aucune réelle ambition.
▬ SES RÊVES : Rester dans son petit appart avec son père et bosser avec lui toute sa vie.
▬ MEILLEUR SOUVENIR : Quand elle s'est assise sur la machine à laver en marche.
▬ MAUVAIS SOUVENIR : Voir histoire.
▬ SES PEURS : Trop pour etre listé.
▬ PARTICULARITÉS :  Double D.


Opinions
▬ CE QU'IL PENSE DU DC-01 : ça fait peur.
▬ CE QU'IL PENSE DE L’ÉTAT PARISIEN : Elle aime bien sa ville, mais sent que ceux qui ont peu d'argent, comme elle, sont laissés pour compte.
▬ CE QU'IL PENSE DE NOUVEAU-PARIS : Le monde extérieur lui fait peur, alors elle apprécie l'autarcie.
▬ CE QU'IL PENSE DES WRISTS : Une bande de cowboy
▬ CE QU'IL PENSE DES ANDROÏDES : Elle aimerai bien y jeter un oeil.
▬ CE QU'IL PENSE DES CHIMÈRES : Des monstres
▬ CE QU'IL PENSE DES KATARS : Des terroristes
▬ CE QU'IL PENSE DES TEMPIUS : Une secte de fou
▬ CE QU'IL PENSE DES ÖLOKOGES : Des scientifiques qui branlent rien de la journée. Faudrait qu'ils embauchent des trouveurs à la place des chercheurs.



IRL
▬ TON SURNOM/PRÉNOM : Stitch
▬ TON ÂGE : 159 ans
▬ SEXE : (cochez) [] Femme [] Homme [X] Rat
▬ TA COULEUR PRÉFÉRÉE : Orange bleu fluo
▬ TON LIVRE PRÉFÉRÉ : Oui-oui à la plage
▬ TON(A) FILM/SÉRIE PRÉFÉRÉ(E) : La petite maison dans la prairie
▬ TES HOBBIES : Dire des saloperies
▬ TES PASSIONS : Dire des saloperies aussi.
▬ UN FRUIT ? : la tomate
▬ UN SPORT ? : le water polo sur gazon
▬ UNE AMBITION PARTICULIÈRE ? : Nop
▬ COMMENT AS-TU DÉCOUVERT DC-01 ? Je ne m'en souviens plus
▬ PERSO. ILLUSTRATEUR DE TON AVATAR : Hawken Laila par Paul Kwon
▬ UN COMMENTAIRE PARTICULIER Didier bénichou
▬ CODE PRÉSENTATION : Osef.
May Amaro
MessageSujet: Re: Diane II, le retour Sam 17 Juin 2017 - 12:56

avatar
S T A F F
Compétences : Fight the fairies!
Bon retour à toi Diane! ;)

Un plaisir de revoir ce perso! Tu nous préviens quand tu as terminé ta fiche, que je la lise en entier même si je crois que c'est déjà fait. 8D

N'hésite pas à rajouter ta progression RP d'antan aussi dans la prez, ou dans un journal à part, ça peut intéresser les nouveaux. o/

••••••••••••••••••••••••

Diane Osprey
MessageSujet: Re: Diane II, le retour Sam 17 Juin 2017 - 18:48

avatar
M E M B R E
Fini =)
Drack
MessageSujet: Re: Diane II, le retour Sam 17 Juin 2017 - 23:14

avatar
S T A F F
Compétences : Gangtérisme
Pas diane xD Stitch qui se déguise en femme xD

••••••••••••••••••••••••

Cicatrices visible:
 


Drack vous arrache le bras en #009900
Stitch
MessageSujet: Re: Diane II, le retour Dim 18 Juin 2017 - 0:17

avatar
M E M B R E
Compétences : Hédoniste
C'est plutot Diane qui se déguise en Stitch, elle était là en premiere x)
Drack
MessageSujet: Re: Diane II, le retour Dim 18 Juin 2017 - 1:16

avatar
S T A F F
Compétences : Gangtérisme
Chuuuuuuuuuuut xD jai encore ton mp avec le croquis de la fiche de stitch xD

••••••••••••••••••••••••

Cicatrices visible:
 


Drack vous arrache le bras en #009900
Samuel V.
MessageSujet: Re: Diane II, le retour Dim 18 Juin 2017 - 1:55

avatar
S T A F F
Compétences : Va te faire foutre
Bonsoir! 8D

Aloooors...selon moi, c'est une bonne fiche. Equilibrée (le nombre de faiblesses fait vaciller mon cœur, tu n'as pas peur de prendre des risques et j'adore!), et on a une histoire et le caractère et le BG général du perso sont bons et originaux, donc tout ce que j'aime o/

En revanche, je te demanderai de te conformer au format de la fiche, même si je n'ai aucun souci avec l'histoire: une rapide chrono ne serait pas de trop non plus (sachant que le minimum d'évènements est au nombre de 5 pour ta fiche: l'histoire suffit en soi, mais un résumé des dates -même en année, si tu veux être souple dans tes évènements-, ça ne serait pas de trop)

Pour le reste, le récit est cohérent en superficie. Autant j'ai apprécié la nuance que tu as faite sur la tradition anglaise à son sens, autant le point sur le Muay Thai m'a rendu mitigée. Je pense qu'après toutes ces années, le style de combat plus asiatique ne serait pas resté intact: je propose donc que tu parles d'un style de combat "dérivé". Voire d'en inventer son nom. Ca me semblerait plus cohérent pour le coup. (donc, trois fois rien, ça ne change pas ton récit, ne t'en fais pas xD)

Autre chose: j'avoue que j'ai eu du mal à comprendre la scène d'action où la mère est devenue agressive (l'heure y est probablement pour quelque chose, mais j'avais du mal à visionner qui était où. Pourquoi la table d'un coup? Pourquoi tel élément? Bon, j'y reviendrai dessus demain, j'aurais peut-être mes réponses avec du sommeil). Du coup, même si selon moi, Grant en a payé le prix fort, tel que j'ai compris l'histoire, le stade 3 d'une contaminée peut-être vaincu par une confrontation expérimentée. Mais peut-être pas assez de manière générale. J'ai trouvé un peu simple le fait qu'il parvienne à dominer un stade 3 au corps à corps directement, même en étant un adepte du combat. Toutefois, tu apportes des explications en contrepartie et on devine les sous entendus d'un rapport de force qui se joue. Cela dit, ça reste compliqué de le concevoir tel que tu l'as décrit: je vois davantage une victoire à cause du manque d'expérience et de jugeotte de la mère en stade 3 qu'autre chose.

Rappelons que la force et la rapidité d'un contaminé sont supérieures à l'homme en tout point, preuve en est que le point est rappelé dans les archives. Le combat aurait gagné à être un petit plus stratégique, allant au-delà du corps de l'homme projeté dans une pure optique de gêner son assaillant contaminé stade 3 (là encore, la femme a la force de 20 hommes réunis, le corps projeté n'est plus une gêne de ce fait).

Je pense que t'as moyen de repasser un peu sur la scène pour la rendre plus cohérente.

Quant au reste de l'histoire, c'est du très bon, en particulier les quelques petits détails apportées ça et là qui donne un bon réalisme. La deuxième partie est selon moi riche d'une expérience et de plusieurs faits que peu peuvent se prévaloir: une bonne connaissance de l'univers. C'est relativement solide, avec une touche un peu humoristique. Le train-train quotidien en deviendrait presque un cocon chéri.

Mah, voilà tout! La deuxième partie était niquel voui. Bien écrite, tout ça. Je t'aime presque assez pour te faire un bisous baveux pour ces mentions attribuées au dernier event ratoune. <3

••••••••••••••••••••••••

Wrist! Tonight we dine in hell!~~

Samuel Theme:
 
Autre Spoil':
 


Envie d'une amputation foirée? Better call Sam!
Stitch
MessageSujet: Re: Diane II, le retour Dim 18 Juin 2017 - 12:49

avatar
M E M B R E
Compétences : Hédoniste
Bon bon bon,
Pour commencer, déjà l'histoire du muay Thai, excuse moi, mais bien que ce soit un art martial asiatique, à ce jour, il est bien encré dans notre culture.  C'est déjà un art martial ancien, mais plutôt complet. (Il y a pas mal de club en france) Sans oublier que dans la culture MMA, le Muay thai comme le Jujuitsu sont couramment pratiqué. A mon humble avis, dans paris, tu as plus de chance de trouver un club de muay thai qu'une boutique qui vend des battes de baseball. ;)


Ensuite, pour avoir relu la scène de combat, je ne vois pas le problème, surtout qu'il est plus orienté du point de vue de Diane, c'est sa fiche après tout. J'ai même l'impression qu'il tu n'as pas fais de liens avec le début de l'histoire.
Les détails à prendre en compte : Deja, le premier se fait fracasser le crane d'un puissant coup de clé à molette. A ce que je sache, le DC ne rend pas plus résistant. Plus fort, ok, insensible à la douleur, ok, plus résistant, non, pas ok.
Pour la mère de Grant, tu oublie qu'elle est dénutrie, donc même si elle est au stade 3 de conta, elle fait face à une brute de Grant (c'est un géant 1m80+ de muscle). De base, elle ne devrait pas avoir beaucoup de chance, mais en plus, il est plus que boosté à l'adré et il est en pleine fureur pour sauver sa fille adorée. Donc non, ça ne me choque pas du tout.
Pour la table, il y a deux contas dans cette scene (+Diane, Grant et le cadavre de la voisine.) ..

Donc non, je ne trouve pas ce combat abusé.
Samuel V.
MessageSujet: Re: Diane II, le retour Dim 18 Juin 2017 - 14:58

avatar
S T A F F
Compétences : Va te faire foutre
Hello!

Alors, on en avait discuté dans le staff, en ce qui concernait les langues, les origines et autres. Je comprends bien que ça soit "ancré" dans la culture d'aujourd'hui, mais là on parle tout de même d'un passage dans le temps équivalent à 1000 ans où, à la suite de toute une histoire dans les égouts de Paris, la population a développé une survie pas forcément évidente, avec un bon nombre de points culture un peu étrangers qui ont été déformé voire oublié. (sans pour autant l'effacer totalement, je le conçois bien)

Je suis partie du principe que le style devait avoir un peu changé, comme tout bon style de combat qui subisse des évolutions au gré du temps et surtout, de l'apocalypse dans le contexte. Le principe se pose avant tout dans l'ambivalence culture/évolution via apocalypse, plutôt que vestiges du passé en terme d'objet dont on ne connaît plus véritablement l'utilisation. ;)  - d'où que Muel ne joue pas au baseball non plus fort heureusement et que je ne qualifie pas la batte d'une provenance du baseball moi-même. Mais c'est un autre point très externe à la fiche-

Là encore, c'est plus une remarque globale, rien de gênant en soi non plus et je te valide tout de même le Muay Thai. (juste que tu peux potentiellement être plus libre dans le style finalement, toussa)

---------------------

Pour la scène du contaminé, OK c'est le point de vue de Diane et je ne l'ai pas remis en cause jusque-là: ce que j'ai remis en cause, c'est la manière de saisir ce passage qui manque selon moi d'un peu de fluidité. Mais qu'importe véritablement, merci pour les éclaircissements. Le coup de la clef de molette ne m'avait pas choqué et je l'avais saisi, c'était direct et soudain, c'est OK pour moi.

Pour la mère de Grant, qui était déjà plus alerte sur la présence du père, on parle tout de même de 20 x plus de force et de rapidité. Même en étant dénutrie et crois moi que j'ai relu ton histoire...Ouais. Il y a quand même une contaminée stade 3 là-dessus qu'il arrive à gérer easy au corps à corps, en parant sans protection, sans rien du tout. 1m80, c'est grand/moyen mais ce ne remédie pas au souci d'une balance inégale sain/contaminé, et bien que bourré à l'adrénaline, ça ne fait pas 20 x plus de force, + rapidité, et une insensibilité complète au cours d'un combat où les coups n'arrêtent pas forcément le contaminé qui attaquera jusqu'à ce qu'il ait la peau de son adversaire. Là où j'aurai été d'accord pour une potentielle victoire, ça aurait été éventuellement pour un contaminé stade 1 ou 2. Mais 3, j'ai déjà beaucoup plus de doutes vu les nouvelles échelles de puissance qui ont été constitués depuis les dernières MàJ, et dont je prends garde avec une certaine attention au combat CàC pur. (donc ne t'en fais pas, j'ai fais le lien)

EDIT : Réglé avec le staff, voici les modifications à faire:

Diane a écrit:
Marie avait été emporté par le corps de cette chose et dans un élan féroce se jetait sur Grant à son tour. Par réflexe, il lui assénait un direct du droit au visage, le choc était tel que plusieurs dents restèrent plantées dans sa main. Hélas, il en fallait plus pour mettre à mal une contaminée de stade 3 bourrée à l'adré. Après quelques secondes d'un combat à sens unique où il dominait totalement sa compagne, ne pouvant se résilier à la frapper à nouveau, il l'a projeta par la fenêtre et elle finit sa vie quelques dizaines de mètres plus bas.

Le coup direct, ça peut être OK. La deuxième partie aussi. Toutefois, un sain n'égalant pas un contaminé stade 3 (même dénutrie) au corps à corps, en sachant que le moindre coup à parer aurait tout simplement briser les membres du père, il faudra uniquement modifier la partie en rouge en étant plus centré sur le tactique pour pousser la mère par la fenêtre.

Mes excuses pour le désagrément. Courage cela dit, à part ça t'as la validation. ^^

••••••••••••••••••••••••

Wrist! Tonight we dine in hell!~~

Samuel Theme:
 
Autre Spoil':
 


Envie d'une amputation foirée? Better call Sam!
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Diane II, le retour

Diane II, le retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Accueil
 :: Créer un personnage
-
Sauter vers: