Recevez 100 points dès votre inscription en incarnant un TEMPIUS ou un ANDROÏDE !

Partagez|

« Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
MessageSujet: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Dim 13 Mar 2016 - 23:15

avatar
Invité
Van S. Aleïev



Identité
▬ NOM : Aleïev
▬ PRÉNOM : Van, suivit de Sergei. Mais Van suffira. Je n'ai pas envie de devenir méchant avec vous. ♥ (Remercions surtout une certaine personne pour ce Sergei intempestif...)
▬ SURNOM : Je prends ce qu'on me donne, je ne vais pas faire de chichis pour ça, voyons… ~
▬ SEXE : Je dois baisser mon pantalon ? Non, quand même pas ? Oh, vous voulez vraiment ? Masculin, ahlàlàlà… ♪
▬ ÂGE : 23 ans ~
▬ DATE DE NAISSANCE : 31 Décembre 2978
▬ ORIENTATION SEXUELLE : Hum… Tout ce qui se mange ? Moi, avoir des fantasmes mal placés ? Où vous avez vu ça ? ♥ (Van ne sait pas réellement ce qu'il aime, en fait.)
▬ ORIGINES : Russes, vue la tête de mon nom, c'était assez… Évident ?
▬ LANGUES PARLÉES : Quelques  mots de russes, mais guère plus.
▬ GROUPE SANGUIN : O-


Rôle
▬ CLASSE : Wrist
▬ STATUT : Sain, étrangement… ~
▬ RANG : Chercheur
▬ MÉTIER : Chercheur, quoi d'autre ? (Ici se voit le visage de l'incompréhension /pan/)
▬ ARMES : Un couteau, quelques seringues, ainsi qu'un scalpel, mais franchement… Qui aime se battre ? ♥




Icons






Personnage


▬ QUALITÉS : Intelligent - Travailleur – Sang-froid
▬ DÉFAUTS : Manipulateur - Égoïste - Cynique

▬ COULEUR DE CHEVEUX : (cochez) [] Blond [] Châtains clairs  [] Châtains foncés [] Bruns [x] Coloration [] Autre
▬ LONGUEUR DE CHEVEUX : (cochez) [] Courts  [x] Mi-Longs [] Longs
▬ TYPE DE CHEVEUX : (cochez) [] Bouclés [] Ondulés  [x] Lisses [] Crépus [] Perruque


▬ YEUX : (cochez) [] Bleus [] Gris  [] Verts [] Marrons [] Lentille de contact colorées [x] Autre
∟ Si autre, expliquez : Mon œil droit est en verre, et jaune. Mutation et j'en passe, il fallait bien que j'assortisse au gauche, qui lui est réel. ♫

▬ TAILLE :(cochez) [] Très petite [] Petite  [] Moyenne [x] Grande [] Très grande
▬ CORPULENCE : (cochez) [] Équilibrée [] Menue [] Mince  [] Maigre [] Grosse [x] Élancée [x] Musclée [] Costaud [] Autre

▬ VÊTEMENTS : Je n'aime pas m'habiller comme devrait s'habiller les chercheurs wrist, ou les wrist tout court. J'affectionne tout ce qui est bien habillé et près du corps ; passant des chemises cintrées aux vestes, et pantalons droits. Que je sois au travail ou en civil, il n'est pas rare que vous me croisiez avec mon manteau noir et mon chapeau. Je ne m'en sépare quasiment jamais. En quelques mots, je jugerais que je ne donne pas l'impression d'être ce que je suis, et cela me convient parfaitement. ~




▬ PÈRE / MÈRE : Mes parents étaient tous deux des wrists. Mon père un haut-gradé, et ma mère une scientifique. Et que dire ? Le bonheur ? Non, loin de là. Je ne vous cacherais pas que je sois plus que ravi qu'ils ne soient plus de ce monde. Oui, nos relations n'étaient pas des plus tendres.
▬ FRÈRE(S) / SŒUR(S) : J'avais une sœur, Misha, âgée de 8 ans. Morte. Peut-on parler d'autre chose ?
▬ ANIMAL DE COMPAGNIE : Aucun, j'ai bien assez de me gérer moi-même. ~
▬ LIEU DE RÉSIDENCE ACTUEL : Dans le quartier résidentiel, dans un appartement.
▬ FORTUNE : (cochez) [] Riche [x] Plutôt riche [] Normal [] Plutôt pauvre [] Pauvre

▬ 31 Décembre 2978 – Résidence Aleïev : Je voyais le jour, d'un père wrist et d'une mère wrist, spécialisée dans la recherche. Si j'avais eu conscience plus tôt de la tôlée que ça allait être d'avoir des parents wrists, oh, j'aurais passé mon tour. Naissance, donc ? Nous vivions dans une grande maison et nous ne manquions de rien. Je n'étais qu'un enfant et je me surprenais déjà à aller me perdre dans les bouquins de ma mère. Certes, je n'y comprenais pas encore grand-chose, mais mémoriser les écrits me semblait plus simple. Je me souviens de mon père comme un homme autoritaire et droit. Un wrist pur et dur, je dirais. Il en allait de même pour sa femme. Je devais bien rire de voir les deux se donner des ordres à l'un et à l'autre. Mes premières années furent donc sous le signe de l'ordre, du strict et des règles. Cela m'ennuyait fortement. Je pensais bien voir les choses se dessiner. Déjà. Si jeune.


▬ 1 Février 2980 - 2985 - Résidence Aleïev : Arrivait alors la naissance de ma petite sœur, Misha. Cadette de deux ans par rapport à ma personne, elle devint vite tout ce qui comptait à mes yeux. J'étais aux petits soins avec elle et l'adorais plus que tout. Je prenais un certain plaisir à l'emmener partout avec moi. L'absence de nos parents n'était plus un souci pour nous. Je m'en rendais compte avec les années que j'étais devenu plus un parent pour elle qu'un frère. Mon père était souvent sur le terrain et ma mère préférait vendre ses gamins pour des éprouvettes. Oh, je dirais maintenant que c'était un excellent choix. Seulement à l'époque, deux gamins en bas-âge n'aurait pas dis non à un minimum d'éducation. Très protecteur envers Misha, j'avais appris à la dure et sur le tas ce que c'était d'être seul à gérer une jeune enfant. Je ne voyais pas cela aucunement comme une corvée. Juste un plaisir. Être avec ma sœur, découvrir Paris ensemble, apprendre, tout cela m’allait. Nos parents nous avait formellement interdit d'explorer Paris. Nous étions jeunes. Et cons, surtout. Plus moi que Misha, qui me suivait partout où j'allais sans se poser de questions.


▬ 2986 - Résidence Aleïev : Notre premier contact avec le monde réel fut de passer le palier de la porte. En effet, nous n'étions jamais sortis. Nos parents préféraient nous prendre des cours à domicile. Leur présence aurait amplement suffit, aussi. Toutes ces histoires que contait parfois mon père en rentrant sur des contaminés... Je n'y comprenais guère grands mots, mais cela attisait ma curiosité. Alors j'avais franchi le palier de la porte, entraînant Misha à ma suite, en dépit de mon professeur qui m'avait hurlé dessus, de revenir. Celui-ci nous avait suivit et nous avait regardé, perplexe. Comprenait-il ? Ce que c'était pour Misha et moi, de voir le dehors ? De voir ces arbres, ce ciel, toutes ces petites choses qui devaient faire son quotidien ? Je doute. Pour la première fois de ma vie, j'avais vue Misha étirer un sourire joyeux, se lovant contre moi. Nous trouvions ce monde réellement beau, oui. Le soir fût bien moins heureux.

Notre professeur, sidéré, avait prévenu nos parents de cette petite folie de notre part. S'en était suivi des réprimandes violentes de la part de mon père. Mon père était un wrist autoritaire et droit. Mon œil. Un wrist violent et doublé d'un bel enfoiré. Je haïssais mon père. Et je ne m'en cachais plus, avec les années. Que je prenne les coups parce qu'il ne se maîtrisait pas, ne me dérangeait pas. Ce qui me dérangeait, était de voir Misha pleurer. Misha détestait la violence. Misha n'était qu'une enfant, une enfant à qui je voulais donner un monde des plus purs, pas ce monde violence et de cris. Ma mère se fichait bien de tout ça, seuls ses résultats scientifiques comptaient. Pourquoi avoir eu des enfants, si c'est pour leur faire une vie aussi médiocre ? Là était toute la question.


▬ 2988 - Résidence Aleïev : Je prenais quelques années, et Misha aussi. J'avais troqué mon mépris pour un sourire, afin de rassurer Misha. Misha était devenue craintive, et ne pouvait plus se séparer de moi. A vrai dire, l'ambiance chez nous n'était pas devenue des plus agréables. Nos parents étaient en désaccord sur beaucoup de choses. Et entre mon père qui avait un calme légendaire à toute épreuve, et ma mère très soucieuse de l'autre, c'était là une jolie pièce de théâtre que j'avais pris l'habitude de voir et commenter. Misha détestait cette pièce de théâtre. Moi, je m'en moquais bien. Je m'étais fait aux entractes de cette pièce, des coups, et des violences. Tant que le monde de Misha restait des plus pur, tout allait bien. Doux mensonge que voici. J'en devenais moi aussi violent. Et même instable. Il m'arrivait de vouloir tout relâcher, de cesser de tout faire pour ma sœur, et de quitter cette prison qu'était ma maison. Oh, je ne l'avais pas précisé ? Nous ne pouvions plus sortir. Mon taré de père avait trouvé le moyen de demander à deux trois amis de nous surveiller. S'ils pouvaient tous mourir. Là était ma première pensée. Et probablement pas la dernière.


▬ 2989 - Résidence Aleïev : Bien que sortir nous devenait impossible, à force de réfléchir, une idée m'était venue en tête. Misha me confiait souvent que le dehors lui manquait. Et je ne pouvais que comprendre. Lâchant les livres de sciences et médecine de ma mère, auxquels je m'étais attaché, j'étais parti réveiller Misha. Il faisait nuit noire. Lui chuchotant doucement de ne pas piper un mot, je l'avais emmené hors de la chambre, et monté avec elle une à une les marches de notre veille bâtisse. Notre chambre se trouvait au rez-de-chaussée. Notre maison étant assez ancienne, il y avait encore la possibilité de grimper sur le toit par les fenêtres de celui-ci. Ce n'était pourtant qu'une simple ascension à l'étage de notre maison. Mais nous, nous voyons ça comme une véritable expédition, la chambre de nos parents étant juste à côté. Et nous savions, nous savions ce que l'on risquait s'ils nous attrapaient.

Misha ne comprenant pas immédiatement où je voulais en venir, je m'étais saisi d'un tabouret d'une pièce voisine, avant de me mettre dessus, poussant doucement la fenêtre. Me hissant sur le toit, je tendais une main à Misha, la rassurant que tout allait bien se passer. Misha était si craintive. Je lui avais alors promis de lui offrir des fraises si elle montait. Elle adorait les fraises. Et pour les fraises, elle avait attrapé ma main, et s'était hissée sur le toit. D'ici, nous restions bouche-bée. Un ciel étoilé, des plus magnifiques. Une chose si naturelle, si banale pour la plupart, et pourtant si extraordinaire pour nous. Misha s'était une fois, de plus, blottie contre moi, me susurrant qu'elle était contente d'être ici avec moi. Je l'étais aussi, et ces petites sorties nocturnes devinrent vite notre petit secret.


▬ 2990 - Résidence Aleïev : Jour fatidique que voici. Comme dans tous faits divers de ce genre, mon histoire n'en échappe pas aussi. Misha et moi étions une fois de plus sur le toit, à lorgner la lune qui s'offrait à nous. Cela faisait un moment, à présent que nous faisions nos escapades nocturnes, et que nos parents n'avaient rien remarqué. Toute chose a une fin. Même les bonnes. Si nous nous étions attendus à entendre mon père beugler comme un gorille de descendre du toit ? Nullement ? De cette voix qui intimidait tant Misha, celle-ci s'était réfugiée derrière moi, tremblante. Je ne supportais pas de la voir ainsi. Que faire à présent ? Je crois bien que je n'avais guère eu le choix et j'étais descendu du toit, rentrant par la fenêtre, Misha dans le bras. Je ne voulais pas d'une confrontation sur le toit. J'en savais mon père parfaitement capable. Tout ce qui occupait mon esprit à présent était la sécurité de Misha.

Ni une, ni deux, voilà que je me prenais une gifle de plus magistrales, me faisant lâcher Misha, à peine les pieds posés au sol. Mon père était furieux. Et ma mère, placide, ne pipait pas un mot. Profitait-elle bien de la pièce ? Je suppose que oui. Une fois de plus je m'étais mis devant Misha, pour la protéger, laissant mon père déverser toute sa colère. Et cette mère ? Pourquoi n'agissait-elle pas ? Pourquoi restait-elle là à regarder ? Je les haïssais. Tellement. Le coup pour Misha fut de trop. Oh, j'avais toléré. Je n'avais jamais bronché, puisque jusqu'ici Misha se portait bien. J'avais des livres, et je noyais mes soucis dans ceux-ci. Je n'avais jamais rien dit. Ni répliqué. Juste fusillé, un nombre incalculable de fois mes géniteurs des yeux. Juste pensé à comment en finir avec eux. Oh, ça, c'était une idée plaisante, n'est-ce-pas ? Misha avait mal. Misha tremblait, roulée en boule contre un mur, ce connard qui était mon père ne décolérant pas.

J'en avais marre, moi aussi. Mon premier réflexe fut de me saisir du tabouret en bois, massif, et de le lui fracasser comme je pouvais au visage. Oh, je regrettais. Je regrettais tant d'offrir à mon tour ce type de pièce à ma sœur, qui craignait la violence. Je regrettais de salir son monde pur que je m'étais consigné à garder comme tel. Évidemment, mon père, furieux, répliquait. Que pouvait faire un gamin de 12 ans contre un adulte, wrist, entraîné ? Pas grand-chose, juste prier ? Je supposais. J'avais cette chance, de m'être fait à la douleur au point de ne plus tant la ressentir. J'avais cette chance de vouloir protéger ma sœur jusqu'au bout, ce qui me forçait à rester debout. J'avais cette chance d'avoir une tête et de savoir réfléchir. Oh, au feu tout ça. Je n'y pensais plus. Plus les coups tombaient, plus mon esprit s'évadait ailleurs. Je voyais mon monde se teinter de rouge.

Et je trouvais cela… Amusant. L'envie de tout repeindre de rouge me prenait, à moi aussi. Pourquoi seuls mes enfoirés de parents le pourrait, hein ? Dieu, que j'avais ris. Un noir total, le néant. Où est Misha, où est mon chez moi ? Où est tout ce que je connais ? Où suis-je tout simplement ? J'étais en train de défendre Misha, à tenter de la sortir de là. Nous voulions tous deux fuir ? Quelque chose comme ça ? La voix de Misha. Je l'entendais. Pourquoi ne pas ouvrir les yeux, et découvrir où je me trouvais ? Et pourquoi la voix de Misha se faisait si faible, d'un coup... ? Pourquoi me disait-elle d'arrêter ? Arrêter quoi ? Cette sensation agréable de chaleur, cette euphorie, tout cet amusement, et quel était ce goût si particulier ?  Ooooh quelle scène magnifique, n'est-ce pas ? ~ Le décor avait pris une allure plus macabre, plus teintée, plus violente.

Et moi, j'étais là, sur Misha, couvert de sang, un sourire carnassier aux lèvres, riant, tenant dans l'une de mes mains ce qui semblait être des... Viscères ? Ah, oui. Elles devaient bien appartenir à l'un de mes vieux, ils n'étaient pas fameux, niveau goût. Hum ? La magie d'un couteau piqué à son connard de père, vous me diriez ? Hahaha… Qui sait ? Parlant goût... Mishaaa. Portant de nouveau mon regard sur elle, je me rendais compte que c'était bien d'elle que venait ce goût si particulier. Voilà pourquoi elle me suppliait. Oh ? Elle avait mal ? Mais où était donc la petite Misha que j'avais toujours connue ? Tu n'avais pas à supplier pour que la douleur cesse, Misha, NON ! Je n'aime pas que l'on me supplie alors… ~ Le meurtre de mes parents et de ma tendre Misha, à quel point étaient-ils irréels ? Dites-moi ?

Jusqu'où avais-je étripé mon père pour qu'il se taise enfin ? Jusqu'où avais-je frappé celle qui était ma mère, au point qu'elle ne soit plus reconnaissable, malgré les sévices que je lui avais fait endurer ? Jusqu'où Misha m'avait hurlé dessus, de sa voix si douce pour que je redescendes sur Terre ? Jusqu'où sa voix s'était-elle brisée, en même temps qu'une bonne partie de son frêle corps ? Jusqu'où ma sauvagerie était-elle allée ? Jusqu'où était allée ma violence ? Hein ? N'est-ce pas amusant ? Oh… Ce n'était pas un rêve... Alors j'avais réellement... Hahaha… Non, impossible, hein ? Impossible ? Je n'avais pas pu faire tout ceci ? Je rêve encore… ? Dites-moi que tout ceci n'est qu'un rêve… Que… Une larme. Puis deux. Je pleurais...? ... Non, pas moi ? Pleurais-je pour elle ? Pleurais-je pour tout ça ? Je ne devais pas pleurer. Alors si je ne devais pas pleurer, autant saisir le problème à sa source. Plus de yeux, plus de larmes, ça n'était pas plus simple, si ? Un hurlement, long et bien triste dans le ton.

Le mien, probablement ? Mon corps était lourd. Engourdi. Avais-je perdu connaissance ? Que c'était-il passé ? Je ne comprenais pas… Pourquoi ai-je si mal à mon œil droit… ? J'entrouvrais les yeux, me plaquant violemment les mains au visage, retenant un râle de douleur. Je… Je ne voyais plus du côté droit… ? Et… C'était quoi… Tout ça ? Pourquoi tout ce sang ? Que… Il s'était passé quoi bon sang ? Mon cerveau avait pris bien du temps à se remémorer cette superbe soirée. Tout comme mon esprit avait pris un moment à accepter la chose. A accepter que j'avais bien pu dévorer ma famille entière, y compris Misha, tout ce qui comptait à mes yeux. Je ne savais plus que faire à partir de ce moment. J'étais comme anesthésié de tous sentiments. Mon seul geste fut de penser comment j'allais cacher tout ça.

Oh, que j'aimais cette idée-là… Que me disait mon connard de géniteur déjà, quand il tentait de m'apprendre la vie d'un wrist ? Les preuves, toutes ces choses… Devaient disparaître. J'étais qu'un enfoiré, en fin de compte, à ne penser qu'à moi. À vouloir fuir ce dont j'étais coupable. Et dire… Que j'avais bien dû apprécier la chose. Tout se mélangeait dans mon esprit. Et me concentrer sur le comment faire disparaître tout ceci, était la meilleure chose à faire. Un incendie. Voilà qui me paraissait juste. Si tout disparaît, consumé, aucun ennui, c'est bien cela ? Je croyais bien. Je m'étais levé comme je pouvais, cherchant de quoi mettre cette maison maudite en feu. Je ne voulais plus voir tout ceci. Je ne voulais plus penser. Juste… Me plonger dans un monde teinté de rouge et oublier.


▬ 2990 - Hôpital : Nouveau réveil. Dans un endroit que je ne connaissais pas. Des murs blancs, et mon corps toujours aussi lourd. On aurait dit un hôpital. Ma vue se faisait si trouble, mon cœur si lent… Avais-je réussi ? Voilà ma seule question. Tournant lentement la tête, j'apercevais deux personnes dans le même uniforme que ce connard. Des wrists. Ne laissant rien paraître de mon mépris, je tentais seulement de bouger ma main, de parler, en vain. J'étais cloué, sans un mot. J'apprenais bien plus tard que ma demeure avait bel et bien pris feu, et que seul un des quatre murs principaux avait résisté. Quant à moi, je m'étais évanoui au loin, dans ma fuite, avec le couteau de mon enfoiré de père. Douloureux souvenir qui allait me suivre durant toute ma formation. Car me voilà chez les wrists à présent. Collègues de mon géniteur, ceux-ci m'avaient recueilli et offert « une nouvelle vie » comme ils disaient après ce tragique événement. Hahahah… Qu'elle est bonne.


▬ 2990 – 2998 – QG Wrist : Une nouvelle vie ? Chez ces chiens de wrists ? Tch. Je m'y pliais tout de même, n'ayant nul part où aller finalement. Les supérieurs se rendant bien vite compte de mon « potentiel intellectuel », s'étaient décidé à m'orienter vers la recherche. J'en fus ravi. Réellement ravi. Ainsi, commençait cette petite comédie pour passer les échelons. Pour devenir chercheur. J'avais toujours était passionné par le domaine scientifique. Si être avec ces chiens me permettait d'atteindre une chose qui me plaisait, alors volontiers, que j'allais me plier à leurs petits caprices et serments stupides. Je devenais alors novice, causant quelques tort à mes « collègues » comme « supérieurs ». Je n'aimais pas me battre, alors être assidu aux entraînements, c'était sans moi. Se battre est ennuyeux. C'est pour les chiens. Je n'en suis pas un. Je faisais dès lors le strict minimum, histoire de m'entretenir. J'étais un scientifique, pas un soldat. S'ils veulent faire la guéguerre, qu'ils fassent. Sans moi. Seuls les corps m'intéressaient. Le reste, peu d'importance.



▬ 22998 - 3001 – QG Wrist : Ainsi avançait le reste de ma vie, chez les wrists. Je ne dirais pas que j'en ai de bons comme mauvais souvenirs. Je fais juste ce qui m'arrange pour atteindre ce que je veux. J'étais devenu chercheur, et là commençait tout mon plaisir. J'avais eu bien du mal à faire passer ma faim aussi. Oh, je n'étais pourtant pas contaminé, alors comment ? Beaucoup de livres de psychiatrie vous donneront la réponse. Tout comme des personnes lambda vous diront que je suis complètement allumé. J'aime l'humain. Sous toutes ses formes. Sur une table, comme entre mes dents. C'était peut-être bien là que je remerciais mon entraînement wrist. Grâce à ça, je pouvais me faire de sacré repas, en paix, sans le moindre souci, ni soupçons.

Au pire des cas, avec le nombre de disparus, de morts, de contaminés, cela ne faisait que rajouter des pistes en plus. Je n'étais pas idiot non plus, alors je prenais chaque disposition pour m'assurer d'être tranquille. Éthique, morale, tout ces choses futiles ? Oh, je n'en ai pas besoin. Tout ce que je veux, c'est vivre ma vie. Oublier ce que j'ai pu faire et ce que je suis devenu. Ou en train de devenir. Paradoxal pour une personne qui semble assumer ? Oh, complètement. Je ne cherche plus à comprendre le pourquoi du comment j'ai fini ainsi. J'avance, je vous bouffe, et je repars, c'est tout. Il n'y a pas plus simple. ♥






Détails
▬ AMBITION(S) DANS LA VIE : Voilà une belle question. Tout et rien. Je veux seulement avancer et vivre ma vie comme je l'entend. Oh, j'ai un amour des sciences, alors je vais passer pour un prétentieux, et dire que je souhaiterais tout connaître de ces domaines. ~
▬ SES RÊVES : Les rêves sont des choses fugaces qui permettent à l'homme d'avancer. Je n'en ai pas besoin, je sais déjà où je vais. ♪
▬ MEILLEUR SOUVENIR : Ma sœur.
▬ MAUVAIS SOUVENIR : Son décès.
▬ SES PEURS : Hum… De finir enfermé dans un hôpital ? Non, vraiment, je ne sais pas moi-même ! Je finirais bien par le découvrir tôt ou tard ! ~
▬ PARTICULARITÉS : ♠ Blond de base, il a voté pour du vert, une couleur qu'il apprécie.
♠ Ses yeux sont jaunes naturellement, les bases génétiques évoluant avec les années.
♠ On peut se demander s'il ressent réellement la douleur, ou s'il est analgésique.
♠ A parfois du mal avec ses sentiments. Même s'il n'est pas humaniste et n'a aucune notion d'humanité, de morale, ou des émotions, il lui arrive de les ressentir. Ne les comprenant pas, ou les craignant, il panique et en devient mauvais, submergé par celles-ci. C'est un bon comédien, mimant de comprendre les émotions, justement.
♠ Est cannibale. Bien qu'il soit saint, les fantasmes cannibaliques, eux, sont humains. Et étant un wrist, rien de plus simple que de se trouver une petite victime du jour et faire passer ça sur le dos des contaminés. Après tout, beaucoup de personnes disparaissent tous les jours, non ? ♪
♠ A une certaines attirance pour les yeux des personnes, les voyant comme des miroir de l'âme. Il aime particulièrement les manger, eh oui. Où pensez-vous que son œil est passé ?
♠ Voue un amour inconsidéré aux sundays à la fraise, et aux fraises tout court. Souvenir de Misha ? Qui sait ? Eh oui, il n'aime pas que les sciences et la médecine.
♠ Regrette la mort de sa sœur, même s'il n'en montre rien. Est assez torturé par ce qu'il a fait, et ce qu'il est devenu.
♠ Paradoxal sur beaucoup de choses, Van lui-même ne comprend pas le comment c'est possible. Et ne s'en rend pas forcément compte. Pour lui tout est un jeu.
▬ PERMIS D'ARMES : Permis A, ainsi que le fameux couteau du dernier recours sur lui


Opinions
▬ CE QU'IL PENSE DU DC-01 : Ça, ça, ça ! C'est le jackpot ! Que pourrais-je imaginer de mieux ? Ce virus est une véritable mine d'or de recherches et spéculations scientifiques. Mise à part, qu'il touche les personnes, et les tue, ce n'est pas mes affaires. Le virus en lui-même m'intéresse, et si je devais finir contaminé un beau jour, eh bien… Soit. Je dois passer pour un cinglé, à vous dire cela ? Et alors ? Croyez-vous que toutes les avancées se font sans pots cassés ? Je me fiche bien de ma propre personne, si c'est pour la science. Rassurez-vous, tout ceci, je le garde pour moi, ahlàlàlà… ~
▬ CE QU'IL PENSE DE L’ÉTAT PARISIEN : Un État, comme tout autre, qui tente de poser ses règles et lois. Qu'en ai-je à faire ? Tant que cela ne me pose pas de soucis, qu'ils fassent ce qu'ils veulent, les Politiques. ♪
▬ CE QU'IL PENSE DE PARIS : Tout comme l'État, je m'en fiche pas mal. C'est amusant de constater ce qui s'y déroule, et d'y vivre.
▬ CE QU'IL PENSE DES WRISTS : Vous voyez Médor ? Eh bien, c'est ainsi que je définis les Wrists. Des bons chiens-chiens à l'État, qui ne peuvent guère raisonner et penser par eux-même. Juste bons à entendre et à exécuter les ordres. Des collègues ? Ne me faites pas rire. ~
▬ CE QU'IL PENSE DES CHIMÈRES : Intéressantes, quand elles sont sur la table d'opération, ou dans divers bocaux pour des recherches.
▬ CE QU'IL PENSE DES KATARS : Il fallait bien un groupe pour répondre aux Wrists. Je ne sais point lequel des deux est le plus idiot. Entre protéger l'État, et en faire un monde libre, c'est si futile… Des idéalistes qui vont se brûler à trop y croire.
▬ CE QU'IL PENSE DES TEMPIUS : Le summum de la bêtise humaine. Croire en un être supérieur ? Comme les rêves, ce n'est qu'illusion. Faut-il être crétin à ce point, pour y croire ?
▬ CE QU'IL PENSE DES ÖLOKOGES : A mes yeux, les seuls capable d'un minimum de logique. Scientifiques et chercheurs, je conçois à m'intéresser à leurs dires et résultats. Des personnes dignes d'intérêt.



IRL

▬ TON SURNOM/PRÉNOM : Chess, ou encore Rei .-.
▬ TON ÂGE : 20 ans
▬ TA COULEUR PRÉFÉRÉE : Vert *µ*
▬ TON LIVRE PRÉFÉRÉ : DSM-V, ça compte ? :v
▬ TON(A) FILM/SÉRIE PRÉFÉRÉ(E) : *regarde sa vie sociale médiocre* Aucune :c
▬ COMMENT AS-TU DÉCOUVERT DC-01 ? Un fils ingrat qui a traîné son vieux père sur votre forum. Fils qui se reconnaîtra ♥ Et fils que je remercie pour son aide précieuse sur ma fiche. 8D
▬ PERSO. ILLUSTRATEUR DE TON AVATAR : Hazama de BlazBlue
▬ UN COMMENTAIRE PARTICULIER ? J'aime le code de votre forum 8D Sinon j'aime beaucoup les couleurs du design, bien que le doué que je suis se soit paumé 8D
▬ CODE PRÉSENTATION : CODE VALIDE - LOU'PE CA, c'est du code. X'D
Drack
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Dim 13 Mar 2016 - 23:18

avatar
S T A F F
Compétences : Gangtérisme
Un autre chercheur wrist!! Il y a trop de nouveau wrist la xD  Mais qui es de fils en question??

Bienvenu chez les fous en tout cas!

••••••••••••••••••••••••

Cicatrices visible:
 


Drack vous arrache le bras en #009900
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Dim 13 Mar 2016 - 23:21

avatar
Invité
Bienvenue!
Un autre Wrist qui débarque. J'suis inquiète pour ma contaminée et ma p'tite chimère, d'un coup...
J'ai hâte de lire ta fiche quand elle sera terminée!

Bonne chance pour la validation :)
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Dim 13 Mar 2016 - 23:23

avatar
Invité
Merciiii *w*

Wooops ;-;
Pardon ! T_T

On m'a dit qu'on cherchait des wrists, et le temps que je me décide... 8'D
Je peux changer si ça dérange ! >.<


Sarah, merci beaucoup ! :3

Je vois ça, je vois ça... Je pense que je vais changer, si cela gêne trop T^T
Cassandra Desprez
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Dim 13 Mar 2016 - 23:25

avatar
M E M B R E
Compétences : Sniper-Grande connaissance des armes
Bienvenue à toi, bel homme! Puis-je te demander de venir docilement dans mon lit pour une nuit torride? Si tu ne veux pas, ne t'inquiète pas, je suis assez forte pour t’assommer et te traîner jusqu'à mon lit pour abuser de ta beauté! /sort loin

Puis-je te quémander un lien, bel homme aux cheveux verts?

(Ne l'ai écoute pas, j'ai besoin d'un beau Wrist au cheveux verts pour réchauffer mon lit)
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Dim 13 Mar 2016 - 23:32

avatar
Invité
Merci beaucoup Milady ! 8D
Mais je me dois de refuser votre charmante offre pour cette nuit toride. XD

J'accepte volontiers le lien 8'D ♥
Armen E. Castel
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 0:06

avatar
M E M B R E
Compétences : Hum... Concentrée
Un fils ? Où ça ? Quel fils ? >.> *se tue*
Héhéhéhé je ne vois pas du tout qui t'as obligé à t'appeler Sergei, hein... 8D *se retue*
En tous cas, bienvenue, hâte de voir ta fichette terminée ! **
Hihihi on va bien s'amuser~ ♥
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 0:47

avatar
Invité
Mais non, on ne sait ABSOLUMENT pas ! 8'D

Merci mon fils ! *w*

Je m'y attèle ! 8'D
Je te le fais pas dire... ~ ♥
May Amaro
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 1:38

avatar
S T A F F
Compétences : Fight the fairies!
Bon allez, parce qu'à 1H35 du matin, la veille d'un exam je me sens motivée à te laisser un message (et à changer de vava, promis je me fixe d'ici peu sur le physique de mon perso xD):

Bienvenue à toi collègue Wrist! Que c'est beau à voir, même si effectivement, en regardant ton avis sur les Wrists, je vois que tu n'es pas un patriote fufu...

Par contre, je vois que tu as déjà du succès! C'est bien ça! :p

Bref, bon courage à toi pour ta fichette, tu as tout mon soutien. Pacman


••••••••••••••••••••••••

Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 10:04

avatar
Invité
WILKOMEN BIENVENUE WELCOME ~

Cynisme donc ? On va s'amuser dis moi ~

Bon courage pour la suite, ne te fais pas trop attaquer y'a des gens vraiment louches sur ce forum. (Et t'as pas encore croisé les deux joyeux lurons qui forment un trio avec moi ._______.) (Ps: Ils sont dangereux.Moi je me fais fouetter tout les soirs D:) ( Ps: te fais pas avoir par leur gentillesse.) (PS: LET ME LOVE YOU, j'ai un coin sombre pas loin, on peut aller s'amuser si tu veux.)
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 10:08

avatar
Invité
Bienvenue parmi nouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus!!!!!

Téa, les lurons t'emmerdent, ils sont gentils et mignons!! Il ne faut pas que tu crois ce qu'elle raconte, Nath' et moi on est les plus gentilles filles de la terre!!!!! *tire la langue à sa petite femmounette d'amour <3*
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 13:21

avatar
Invité
Merci à vous pour tous ces bienvenues !!! ;w; *essuie sa larmounette*

May > Comment ça, je suis pas patriote ? Mais non... Voyons, ce n'est qu'apparence, j'adoooore les wrists //pan// ♥

Téa > Déjà. J'AIME TON VAVA, EPOUSE-MOI. Non, je blague. Pour la demande, hein. *sort*
J'aime les fous, alors ça me dérange pas *w* Puis si vous avez rien contre un cannibale, je vous suis ! /o/
Je peux te fouetter alors ? owo ♥

Opaline > Étrangement, je vais te croire. Vous m'avez l'air tout à fait bien, je ne vois pas où est le souci, vraiment ! C8 ♥
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 14:05

avatar
Invité
No soucy pour le mariage . On est en ménage a 3 avec opa gang bang style et gontran a.k.a nath mais on est open bar et on refusera pas une personne de plus krkrkr. Merci pour le vava en tout cas et : OWI fouette moi ! Sinon tkt moi aussi je mange de tout alors le cannibalisme c'est correct !
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 14:12

avatar
Invité
Mais si je t'assure petit wrist!!! Je suis normale!!! Et puis d'abord, je vois pas pourquoi je devrais me justifier face à un cannibale non contaminé! !!! :3 non mais. <3 je ne sais pas qui est le plus atteint de nous deux au fond. .. XD
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 14:57

avatar
Invité
Téa > J'arriiiiive ! ~ *sort le fouet* 8D
Plus on est de fous, plus on rit, fuhuhuhuh...

Opaline > Mais oui, je te crois 8D Comment ça, je suis atteint ? Du tout ! OwO C'est une accusation injustifée ! D':
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 17:16

avatar
Invité
Injustifiée? Injustifiée? Mouais mouais. On verra ça.... *se prépare à relever toutes les failles du système.* XD
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 18:02

avatar
Invité
Mais, mais, mais D: *est tout gentil*

Fiche enfin terminée ! *danse la macaréna* C8

Ou pas. Bug complet je refais tout T.T

Édit : Après avoir frappé Word qui m'avait bousillé mon code, j'affirme que NORMALEMENT ma fiche est finie C8 A moins que je découvre encore un bug surprise 8D
Nathan De Camara
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 18:47

avatar
M E M B R E
Compétences : VOL | COMBAT| TATOUAGE | MUSIQUE
Youhouuuuuu !

L'arrivée en fanfare du troisième Mousquetaire \o/

*lance une pluie de paillettes roses sur le Van Volkswagen *

BIENVIENDU MON PETIIIIIIT !

Je veux un lien avec ton persooo ! Un lien tordu. Très tordu. °° Parce que c'est ça qu'est bon. °° BWAHAHAHAHAHAHHAHAAH

*saute sur Téa et Opa et leur fait des bébés*
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 19:10

avatar
Invité
OOOH MERCI !! *µ*
*attrape les paillettes et roule //pan//*

J'aime les liens tordus, alors j'accepte hihihihi... ~ ♫
*filme*
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 19:23

avatar
Invité
Naaaaaaaath!!!!! (Mon conta préféré m'avait manqué). Au fait mousquetaire, je dis ça je dis rien mais. .. t'es sûre de vouloir un lien avec un wrist? XD
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 19:24

avatar
Invité
Au fait!!! *fait des bébés à nath en retour.*
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 19:26

avatar
Invité
Ma fiche va finir en porno sauvage, je sens C8
Opaline laisse moi avoir un lien tordu avec Nath, il a l'air marrant D: *sort*
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 19:28

avatar
Invité
XD XD comme tu veux!!! Mais Nath a des histoires complexes avec les wrists... XD
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 19:29

avatar
Invité
Et ouais t'as raison. Avec tea et nath on fait un peu de porno... mais c'est normal, opaline est actrice! !!! XD
Invité
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ » Lun 14 Mar 2016 - 19:43

avatar
Invité
Haha, je vais voir ça et découvrir C8 *gros taré*
Puis bon... Moi les wrists... :'D #paspatriotedutoutçasemange?

Han. Ah bah je demande à toucher une part, vu que tu tournes sur ma fiche owo ♥
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ »

« Le cynisme, c’est une façon déplaisante de dire la vérité. ~ »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Hors-RPG
 :: Archives :: Archives des fiches :: Présentations
-
Sauter vers: